Les puces en élevage de chèvres des Pyrénées

Nous ne parlerons pas ici des puces électroniques, mais bien des petites bêtes qui envahissent parfois les chèvreries, avec tous les désagréments que cela implique… Et avec ses poils long, la chèvre des Pyrénées semble particulièrement concernée par cette problématique.

Un questionnaire vient d’être mis en ligne pour évaluer l’importance du phénomène parmi les éleveurs de chèvres des Pyrénées. Vous êtes invités à répondre à ce sondage rapide qui permettra à l’association de prendre la mesure du problème et de recenser les solutions testées (et leur efficacité!).

Accès au sondage

NB: le questionnaire n’est pas réservé aux éleveurs de chèvres des Pyrénées. Merci de préciser si vous élevez une autre race dans la première question.

Ce contenu a été publié dans Bon à savoir, Dernières actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les puces en élevage de chèvres des Pyrénées

  1. bonnard dit :

    j’arrive peut-être tard mais…

    les puces n’aiment pas les odeurs fortes : bouquets de tanaisie, de lavande..

    ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.