Bilan de la première année de l’étude « parasitisme » menée par l’ENVT

L’association Chèvre des Pyrénées est partenaire du projet mis en place par l’INRA/ Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse sur le parasitisme des chèvres, avec l’appui financier de la région Midi Pyrénées. Le parasitisme en question porte en priorité sur les strongyloses gastro intestinales

Les objectifs de cette étude prévue sur deux ans (2012-2013) et menée par Fotini Manolaraki sont:

  • de mettre en relation la conduite au pâturage et les niveaux d’infestations
  • de vérifier l’efficacité des traitements anthelminthiques que appliqués
  • de comparer les niveaux de parasitisme entre races, notamment entre chèvres de  race Pyrénéenne et les autres races.
  • de proposer, en prenant en compte les attentes et les contraintes des éleveurs, des solutions visant soit à  une optimisation d’emploi des anthelminthiques, soit à des corrections de  conduite du système de pâturage  pour améliorer, si nécessaire, la réponse du troupeau face au parasitisme par les strongles digestifs.

Vous pouvez télécharger ici le détail du projet et le bilan de la première année (2012).

Ce contenu a été publié dans Bon à savoir, Dernières actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Bilan de la première année de l’étude « parasitisme » menée par l’ENVT

  1. Ping : Restitution de l’étude Parasitisme de l’ENVT le jeudi 16 avril 2015 | La Chèvre des Pyrénées

  2. Ping : Réunion d’information sur le parasitisme (avec l’ENVT) | La Chèvre des Pyrénées

  3. Ping : Réunion d’information sur le parasitisme à Foix le 5 février | La Chèvre des Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.