Archives de catégorie : Bon à savoir

Informations techniques ou communications pouvant intéresser les éleveurs de chèvres des Pyrénées (entre autres!)

Vient de paraître dans la revue La Chèvre : S’installer en races locales c’est possible !

La France métropolitaine et la Corse comptent neuf races locales dont la plupart ont survécu grâce à la détermination d’éleveurs passionnés qui ont cherché à conserver cette biodiversité domestique menacée de disparition ainsi que les systèmes traditionnels associés. Ces races sont finalement encore assez mal connues et souffrent parfois de stéréotypes, ce qui peut être un frein à l’installation. C’est pourquoi les associations de défense de ces différentes races accompagnées par l’Institut de l’élevage, souhaitent créer des références pour montrer que s’installer en race locale et vivre de ce type d’élevage c’est possible !

Lire la suite sur le site de la revue La Chèvre

Si le choix de la race peut parfois être un choix « passion », il ne doit pas être pris à la légère : c’est parfois un point de départ autour duquel se construit le projet en tenant compte des spécificités et des aptitudes de la race, ou bien un choix qui découle d’un projet d’élevage précis, s’appuyant sur la rusticité des animaux par exemple. Il faut garder à l’esprit que n’importe quelle race n’est pas adaptée à n’importe quel système.
Si le choix de la race peut parfois être un choix « passion », il ne doit pas être pris à la légère : c’est parfois un point de départ autour duquel se construit le projet en tenant compte des spécificités et des aptitudes de la race, ou bien un choix qui découle d’un projet d’élevage précis, s’appuyant sur la rusticité des animaux par exemple. Il faut garder à l’esprit que n’importe quelle race n’est pas adaptée à n’importe quel système.
Le système d’élevage doit être pensé et réfléchi en cohérence avec le lieu, les investissements nécessaires et les objectifs techniques et économiques de l’éleveur. Le temps de travail ne doit pas être négligé non plus car ce sont trois compétences que l’éleveur doit maîtriser : l’élevage, la transformation et la commercialisation. L’objectif de production doit enfin être en adéquation avec la race choisie : inutile d’espérer une lactation de plus de 1 000 litres de lait en race locale… Mais d’autres atouts permettent de construire un revenu y compris avec des troupeaux de petite taille. Ainsi, la rusticité et l’autonomie alimentaire permise par le pâturage permettent des économies de fonctionnement (charges d’alimentation, frais vétérinaires, renouvellement moindre grâce à des carrières longues, …). Et parallèlement, la très bonne valorisation des produits (fromages fermiers mais aussi yaourts, savons et produits carnés, généralement écoulés en circuits courts) assure une rémunération tout à fait similaire aux résultats des systèmes fromagers en alpine et saanen suivis dans le cadre des réseaux de références technico-économiques
Le système d’élevage doit être pensé et réfléchi en cohérence avec le lieu, les investissements nécessaires et les objectifs techniques et économiques de l’éleveur. Le temps de travail ne doit pas être négligé non plus car ce sont trois compétences que l’éleveur doit maîtriser : l’élevage, la transformation et la commercialisation. L’objectif de production doit enfin être en adéquation avec la race choisie, même si la rusticité et l’autonomie alimentaire permise par le pâturage permettent des économies de fonctionnement (charges d’alimentation, frais vétérinaires, renouvellement moindre grâce à des carrières longues, …). Parallèlement, la très bonne valorisation des produits (fromages fermiers mais aussi yaourts, savons et produits carnés, généralement écoulés en circuits courts) assure une rémunération tout à fait similaire aux résultats des systèmes fromagers en alpine et saanen suivis dans le cadre des réseaux de références technico-économiques


Pour aller plus loin : téléchargez le référentiel technico-économique des élevages valorisant des chèvres des Pyrénées (ci dessous)

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Revivre l’épopée des chevriers pyrénéens avec Jean Noël Passal !!

Vous l’attendiez tous… le livre de Jean Noël Passal, notre caprinologue préféré, vient de paraître !!! Un livre exceptionnel consacré aux chevriers pyrénéens et s’appuyant sur un travail de recherche non moins exceptionnel qu’il a réalisé pour rassembler les différents documents qui illustrent l’ouvrage !

Les chevriers béarnais et bigourdans ont parcouru les routes de France entre 1870 et 1940 pour traire leurs chèvres sur les plages et dans les rues des villes : Paris, Bruxelles, et même Londres ! Cette aventure unique dans le monde caprin constitue un patrimoine riche à (re) découvrir dans un livre écrit et édité par Jean-Noël Passal, chevrier et membre de la société française d’ethnozootechnie.

Lire la suite sur le site de La Revue La Chèvre qui a consacré un article à cet ouvrage..

Vous pouvez le commander auprès de Jean Noël Passal ou auprès de l’association Chèvre des Pyrénées (244p ; 40€ frais de port compris)


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités, Petites annonces | Laisser un commentaire

Un adhérent lauréat du Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité animale 2022

Alain Deguine, éleveur du Gers, a été récompensé par la Fondation du Patrimoine dans le cadre de son prix pour l’agrobiodiversité, pour un projet centré sur la brebis landaise et destiné à mettre en avant le patrimoine et les écosystèmes de la région, pour une gestion écologique de l’économie locale à travers la brebis Landaise

Pour en savoir plus sur ce prix (et pour postuler l’année prochaine!)

Le détail du projet : une histoire d’Homme et d’animal :

L’histoire d’Alain Deguine est celle d’un amoureux de la nature et des animaux qui, après une longue vie d’aventures et la création d’une ferme agro-touristique dans les années 90, est tombé amoureux du patrimoine local de Cazaubon où il a posé ses valises dans une ancienne ferme. Très sensible aux traditions ancestrales et activiste à sa façon, il crée en 2014 une ferme d’éco-pâturage afin de pouvoir mettre à disposition ses brebis et remplacer les tracteurs pour l’entretien des espaces verts dans la région.

Le projet :

  • Rénover un bâtiment de l’époque médiévale dans le vieux quartier de Cazaubon en vue d’y installer une exposition permanente sur les bienfaits de son élevage sur l’environnement.
  • Mettre en place des animations autour de « la médiation par l’animal » (une heure de détente avec le troupeau)
  • Continuer à livrer toute l’année le supermarché local qui a sélectionné la viande de ses animaux pour la valorisation que l’éleveur leur apporte.

Bon à savoir : Alain Deguine cherche aujourd’hui à transmettre sa ferme à un (des) repreneur(s) motivé ! Contact : 06.73.87.55.09

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Un commentaire

Accès aux contenus de l’édition 2022 des Journées Techniques Caprines

Les JTC 2022 (Journées Techniques Caprines) se sont tenus fin mars à Marseille : deux jours et demi de visites d’élevage, de découverte de la filière locale, de transfert des connaissances, de partages de résultats, de réflexion commune.

Les contenus sont aujourd’hui en ligne sur le site de l’Institut de l’Elevage. Retrouvez toute l’actualité de la filière caprine française et toutes les thématiques techniques abordées en détail à cette occasion!

Accéder aux dossiers en ligne


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Carnet Noir

Nous apprenons avec émotion le décès de Laurent Avon, défenseur passionné des races à petits effectifs…. L’Institut de l’Elevage a publié un hommage à ce grand homme de terrain

Une image contenant herbe, extérieur, arbre, vache

Description générée automatiquement
Crédit : 1976 -Alpage de Mille – Val de Bagnes -Valais – photo René Gex-Fabry

Laurent Avon, personnage atypique, aura profondément marqué le monde des races à très petits effectifs.

Son arrivée parmi nous illustre bien sa personnalité. En 1976, en visitant un élevage de Villard de Lans sur le plateau du Vercors, Jean-Maurice Duplan, chef de la Section Amélioration Génétique de l’ITEB, rencontre Laurent Avon, qui lui fait part de son grand intérêt pour les races en danger. Le Ministère, sur proposition de Jean-Maurice Duplan, venait justement de décider de réserver 0,5% des crédits génétiques à la conservation. Laurent, licence de droit en poche, partait chaque été en Suisse pour garder les vaches d’Hérens en alpage. Intrigué par ce « hippie en jean » (sic), Duplan lui demande « et le reste du temps, que faites-vous ? ». « Je suis disponible » lui répond Laurent. Et ainsi, Laurent a commencé à l’ITEB comme « travailleur saisonnier », chaque hiver, pour rechercher et recenser les derniers éleveurs détenteurs de ces races. En 1980, il intégrera l’ITEB à temps plein.

Par ses tournées de recensement, dans les vallées alpines ou pyrénéennes, dans les marais de l’Ouest ou dans les monts d’Auvergne, Laurent a créé du lien entre les éleveurs détenteurs de ces races reliques, qui, isolés, ne se connaissaient pas toujours. Il leur a ainsi permis des échanges d’informations et d’animaux. Ces races n’étaient généralement pas disponibles à l’insémination, les éleveurs utilisaient la semence de taureaux d’autres races, contribuant à accentuer le déclin de ces populations. L’urgence de Laurent était donc aussi de repérer les derniers taureaux existants, et de convaincre les éleveurs et la coopérative locale d’insémination de collecter quelques centaines ou milliers de doses de semence. Ce sont ainsi quelques centaines de taureaux qui ont pu être collectés grâce à son travail et qui sont toujours utilisés aujourd’hui par les éleveurs pour permettre la pérennisation et le développement de nombreuses races.

La passion de Laurent pour la sauvegarde de ces races n’avait pas de limite, allant jusqu’à racheter lui-même des vaches destinées à l’abattoir, et les placer ensuite en pension chez des éleveurs de sa connaissance. Au milieu des années 1980, c’est une douzaine de races minoritaires qui font ainsi l’objet de programmes de conservation, devenus pour certains des « programmes de relance ». Le démarrage des programmes s’est échelonné sur plus 10 ans, de 1975 à 1987 dans un premier temps, avec un dernier plan démarré en 1997 pour la Saosnoise. Laurent a ainsi initié les programmes de conservation en races Armoricaine, Béarnaise, Casta, Ferrandaise, Froment du Léon, Lourdaise, Maraichine, Mirandaise, Nantaise, Saosnoise et Villard de Lans. Sa connaissance profonde du terrain a aidé à la construction d’initiatives dans d’autres espèces comme la chèvre des Fossés ou encore, le chien berger d’Auvergne.   

Handicapé dans sa mobilité depuis une dizaine d’années, il conservait une passion pour cette œuvre de sauvegarde. Il nous a quitté en ce mois de mai 2022, en allant visiter 2 élevages de race Villard de Lans, race à laquelle il était attaché depuis son enfance.

La diversité actuelle des races françaises doit beaucoup à ce membre fidèle de la Société d’Ethnozootechnie.

Adieu Laurent

Les obsèques auront lieu à Tournon sur Rhône, au nord de Valence le samedi 21 mai prochain à 11h.

Une adresse mail a été créée pour recueillir les messages destinés à sa famille : ensouvenirdelaurentavon@gmail.com

Idele avec l’aimable contribution de Pierre-Louis GASTINEL

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Vient de paraitre : la version numérique de l’ouvrage Histoire des régions caprines françaises

Ouvrage collectif coordonné par Martine Napoléone, Frantz Jénot, Bernard Leboeuf et Jean-Claude Le Jaouen, co-édité par l’INRAE et la Société d’Ethnozootechnie, 313 pages.

Histoire des régions caprines françaises, entre internationalisation et localisation, modernité et tradition met en perspective la diversité des trajectoires singulières des régions caprines de France métropolitaine pour en découvrir des composantes communes riches d’enseignement pour l’avenir.

Une première partie retrace les grandes transformations de la France rurale, de l’agriculture et de l’élevage depuis les années 1950. Trois époques sont abordées (la fin de la paysannerie; la modernisation mais aussi le retour à la terre dans certaines régions; l’époque actuelle marquée par un double mouvement de globalisation des échanges et de territorialisation des activités et des produits).

Une seconde partie invite au voyage dans les principales régions caprines de France métropolitaine.  Pour chaque région les auteurs retracent les étapes des transformations des activités caprines dans les territoires et les facteurs qui ont joués sur ces recompositions. Ils mettent l’accent sur la façon dont les dynamiques agroindustrielles et les filières longues ou au contraire de pérennisation de la production fermière et des circuits courts ont influencé (ou non) les transformations dans les régions. 

En partie trois, une discussion transversale aux chapitres régionaux termine l’ouvrage, et met en perspectives 6 enjeux pour le futur en lien avec la durabilité des systèmes de production-transformation à la croisée desquels se dessinent l’avenir des activités caprines laitières et fermières.

Lien pour Ouvrir l’ouvrage en ligne sur le site HAL

Lien pour charger le flyer donnant accès directement aux chapitres de l’ouvrage: https://collaboratif.cirad.fr/alfresco/s/d/workspace/SpacesStore/c1b830bb-78be-40f0-8f0b-19e8e623d2b7?attach=true Le téléchargement est libre et gratuit.


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Publications en ligne de l’association FERME

Dans le cadre d’un partenariat « races et populations orphelines », l’association FERME met à disposition deux numéros en ligne !

– N°87 https://association-ferme.pagesperso-orange.fr/pdf.journaux/N-87_versionNet.pdf
– N°88 https://association-ferme.pagesperso-orange.fr/pdf.journaux/N-88_versionNet.pdf

N’hésitez pas à diffuser autour de vous !!

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Formation sur la valorisation de la viande de chevreau le 2 mars 2022 (64)

Cette formation vise à mieux connaitre les modalités de valorisation de la viande de chevreau afin d’améliorer la marge de l’atelier viande (atout et contraintes des différents modes de commercialisation de cette viande, calculs des coûts de découpe/transformation,…). Elle est … Continuer la lecture

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Vient de paraître! Le bulletin d’info du Conservatoire des races d’Aquitaine (janvier 2022)

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Aide caprine (avant le 31 janvier 2022)

Vous pouvez demander l’aide caprine si :

  • vous détenez au moins 25 chèvres éligibles ;
  • vous maintenez l’effectif engagé sur votre exploitation pendant toute la période de détention obligatoire (PDO) de 100 jours (cette période s’étend du 1er février au 11 mai 2022 inclus) ;
  • vous êtes enregistré à l’EDE

Un animal éligible à l’aide caprine est une femelle de l’espèce caprine, correctement localisée et identifiée, qui, au plus tard le 11 mai 2022, a mis bas au moins une fois ou est âgée au moins d’un an, et a été maintenue pendant toute la PDO. Le remplacement pendant la PDO des animaux engagés par des chèvres ou des chevrettes éligibles est possible

La demande doit impérativement être télédéclarée sur le site de telepac le 1er février 2021 au plus tard.

En signant votre Demande d’aide caprine, vous vous engagez à maintenir en permanence l’effectif éligible déclaré sur votre exploitation du 1er février au 11 mai 2022 inclus. Afin de pouvoir vérifier cet engagement, la DDT(M) doit pouvoir d’une part localiser le cheptel éligible tout au long de cette période de détention, et d’autre part être tenue au courant des pertes qui affectent le cheptel éligible. Dans ce cadre, des bordereaux que vous pouvez utiliser tout au long de la période de détention obligatoire sont disponibles sur telepac ou auprès de la DDT(M).

  • Bordereau de localisation (formulaire papier ou sur telepac) si vous déplacez vos animaux en cours de PDO (tout lieu de localisation des animaux, même tempo-raire, doit être communiqué à la DDt(M) ).
  • Bordereau de perte (concerne aussi les ventes et les remplacement d’animaux)

Accéder à la notice complète sur Télépac

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Enquête d’un groupe d’étudiants sur les éleveurs « amateurs »

Nous relayons la proposition d’une étudiante qui travaille sur l’élevage amateur des races en conservation, qui nous est parvenue via le réseau FERME :

Je m’appelle Anne Patault, étudiante à l’université du Mans en deuxième année de master parcours Management des Territoires en Transition Écologique. Pour mon mémoire de fin d’études, je travaille sur l’élevage amateur en collaboration avec d’autres étudiants.

Je m’intéresse à votre activité, votre situation actuelle et votre perception des animaux que vous élevez. Cette recherche s’intègre dans un ensemble de recherche afin de réaliser une cartographie des éleveurs (professionnels / amateurs / sauveteurs).

Aussi, j’ai besoin que vous me consacriez quelques minutes de votre temps s’il vous plait : Répondez à ce questionnaire qui prend environ 5 minutes.

Cliquez sur ce lien : https://forms.gle/aFM2f4ccgmsw6My5A

En vous remerciant par avance.

Je vous souhaite une bonne journée.

Anne Patault

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité – Lancement de la 10ème édition

Les candidatures pour la 10ème édition du Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité animale sont ouvertes!

Ce prix organisé par la Fondation du patrimoine et soutenu par le laboratoire vétérinaire français Ceva Santé Animale, vient soutenir les personnes (publiques ou privées) qui œuvrent à la préservation de races agricoles domestiques à faible effectif. la dotation est de Dotation : 32 000€ remis à un ou plusieurs lauréats!

Critères de sélection :

  • Valorisation économique du projet,
  • Dimension patrimoniale et socio-environnementale du projet sur le territoire,
  • Mise en œuvre d’actions de sensibilisation autour d’une race à préserver

Calendrier : Fin de la période de candidature : 17 janvier 2022

  • Réunion du jury : avril 2022
  • Remise de prix : mai 2022

Télécharger le dossier de candidature et le règlement

Lien vers la page du site de la Fondation du patrimoine.

N’attendez-plus pour participer à ce prix et pour en parler autour de vous !

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Formations 2021 organisées par l’association Chèvre des Pyrénées

L’association Chèvre des Pyrénées organise cet automne des formations sur des thèmes spécifiques à la race pyrénéenne. Une bonne occasion de rencontrer d’autres éleveurs et d’envisager des pistes d’améliorations dans la gestion de son troupeau au quotidien

Nouveau : possibilités de financement via comptes CPF!

  • Le 9 Novembre à Pouzac (65)

Élever des chèvres des Pyrénées, valoriser la rusticité de cette race à petit effectif : Appréhender les atouts et contraintes de la conduite d’un troupeau de chèvres des Pyrénées ; échanger avec d’autres éleveurs sur les problématiques spécifiques à la race ; réfléchir à l’optimisation de ses pratiques en fonction de ses objectifs de production

1 journée (9h30-17h30) – Intervenante Fanny Thuault

  • Le 16 Novembre à St Sever (40)

Conduire un troupeau sur parcours pour améliorer son autonomie fourragère : Mieux comprendre les clés de l’alimentation d’un troupeau caprin sur parcours pour optimiser son système, l’adapter aux saisons, améliorer son autonomie fourragère sur le long terme et s’assurer de la bonne santé des animaux.

1 journée (9h30-17h30) – Intervenante Sarah Mihout (Scopela Réseau Patur’ajuste)

Ne tardez pas à vous inscrire!! Plus d’info auprès de l’animatrice 09.54.50.96.33 (NB : en tant que rencontres professionnelles ces formations ne seront pas soumises au pass sanitaire)

  • Et aussi… pour janvier 2022

Une formation sur la valorisation de la viande de chevreau va être organisée par Bio Ariège Garonne en Ariège en lien avec l’association Chèvre des Pyrénées ; cette formation destinée à mieux commercialiser la viande de chevreau est également pressentie dans les Pyrénées Atlantiques si suffisamment d’éleveurs sont intéressés. Merci de nous contacter si c’est votre cas.

L’association prévoit également d’organiser des rencontres informelles autour de l’installation en chèvre des Pyrénées permettant d’échanger sur les freins et les aspects économiques d’un projet d’installation

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Quels animaux équiper de GPS pour une bonne représentation de la localisation du troupeau ?

Le projet CLOChèTE est mené par l’Institut de l’Élevage en lien avec des éleveurs pastoraux. Il vise à définir les spécifications fonctionnelles et techniques des outils d’aide à la conduite des troupeaux sur surfaces pastorales (GPS et accéléromètre). Ces technologies sont en effet très utiles aux éleveurs pour localiser leurs animaux, alerter en cas de comportement anormal, ou pour mieux connaître les circuits de pâturage. Le collier connecté constitue une aide à la conduite des troupeaux et à la valorisation des surfaces pastorales.

La vidéo ci dessous permet de bien réfléchir aux animaux qu’on équipe avec ce type d’outil embarqué.

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Webinaire Pilotage de la santé des ruminants le 14 octobre 2021

L’UMT Pilotage de la Santé des Ruminants et OMACAP vous proposent un rendez-vous autour de la santé des caprins le 14 octobre 2021 de 9h à 12h30 en format webinaire. Caev, Fievre Q, Coccidiose seront au programme de cette nouvelle édition en ligne

Infos et inscriptions

Programme

  • Introduction
  • Un nouveau référentiel pour le CAEV (Sophie Mémeteau – AFSE)     
  • Développement d’outils de dépistage du CAEV sur lait de tank (Nicolas Ehrhardt, OMACAP, FRGDS Nouvelle Aquitaine)
  • Tour d’horizon des projets de l’OMACAP (Nicolas Ehrhardt)
  • PAUSE
  • Projet transdisciplinaire EXPAIRCOX : études épidémiologiques et sociologiques dans une région régulièrement confrontée à la fièvre Q (Elsa Jourdain, INRAE Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes)
  • Projet CapriMam3D : Une mise au point d’un scanner 3D des mamelles caprines : où en est-on? (Marine Minier, Institut de l’Elevage)
  • Présence avérée de STEC en élevage caprin : Quelles solutions à la traite ? (Marine Minier, Hélène Le Chénadec)
  • Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins français (Carine Paraud, Anses Niort)
  • Usage du vinaigre de cidre contre la coccidiose (Aurélie Charrasse, Syndicat Caprin de la Drôme et Michel Bouy, cabinet ANTIKOR)
Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Publications du Comité Fièvre Q, créé pour faciliter le diagnostic et la maîtrise de la maladie chez les ruminants

La fièvre Q serait présente dans 30 % des élevages bovins et plus de la moitié des troupeaux caprins et ovins en France. Les impacts de cette zoonose pour la santé animale et la santé humaine, ainsi que pour la … Continuer la lecture

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

L’Institut de l’Elevage publie des fiches sur l’amélioration des conditions de travail en élevage caprin

Pour rendre la filière caprine plus durable et plus attractive, le projet vise à améliorer les conditions de travail des éleveurs caprins. Ses objectifs opérationnels sont de construire et de démontrer, pour les éleveurs et futurs éleveurs caprins, des possibilités de bien vivre au travail. A travers la réactualisation des acquis et l’exploration de nouveaux domaines : automatisation et l’électronisation en élevage, ergonomie en fromagerie et à la traite, ce projet a permis la réalisation de fiches techniques à destination des éleveurs et techniciens.

Ces fiches concernent 5 thématiques :

  • Alimentation
  • Conduite du troupeau
  • Traite
  • Fabrication fromagère
  • Main d’oeuvre

Accéder aux fiches techniques

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Enquête FNEC / Idele sur les prix des aliments en élevage caprin

Partageant le constat d’une tendance haussière des coûts de production, les administrateurs de la FNEC ont décidé de lancer, comme en 2010 et 2012 avec l’Institut de l’Elevage, une enquête sur le prix des aliments en élevage caprin. Les résultats … Continuer la lecture

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Matinée technique consacrée au pâturage des chèvres, le 8 juin 2021 (dépt 64)

Une matinée technique autour du pâturage des chèvres est organisée par l’Institut de l’Élevage et la Chambre d’agriculture 64, le MARDI 8 JUIN 2021 de 9h30 à 12h30 sur la Ferme du Bruzika à Bergouey Villenave (64). L’exploitation est en transformation fromagère certifiée Agriculture Biologique.

La matinée se déroulera sous forme de 3 temps:

  • le B.A.-BA du pâturage,
  • la visite de la ferme du Brukiza,
  • points d’actualité sur les travaux en cours.

Des temps d’échanges et de réponses à vos questions seront privilégiés avec les intervenants: Jérémie Jost – Chef de Projet autonomie alimentaire des élevages caprins à l’Institut de l’Élevage, Marie Claude Mareaux – Conseillère Herbe et Fourrage de la CA64 et les conseillères caprins de Conseil Élevage 640.

L’inscription à cette matinée est OBLIGATOIRE auprès de l’un des contacts ci-dessous :

Publié dans Bon à savoir | Laisser un commentaire

Forum de l’UMT Pasto, le 11 mai 2021 (en visio)

L’UMT Pasto – Elevages pastoraux en milieux méditerranéens organise le 11 mai 2021 de 10h à 12h30 le un Forum consacré à l’actualité pastorale, en visio. Cette séquence spéciale mettra au centre la parole d’une diversité d’acteurs du pastoralisme, membres ou partenaires de l’UMT Pasto, et se composera d’interventions sous la forme de Brèves Pastorales autour de trois thèmes :

  • la gestion des milieux pastoraux,
  • les évolutions des métiers et apprentissages,
  • l’organisation à l’échelle des territoires pour soutenir l’activité pastorale.

Une communication spécifique sur les aptitudes de la chèvre des Pyrénées est prévue dans le premier module (gestion des milieux pastoraux).

Accéder aux présentations et à la vidéo tirée de la visio

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire