Chez David Mourgues, après la neige de février

David et la chèvrerie

 

Goulier sous le soleil…

 

 

Goulier sous le soleil, c’est beau, mais ça ne suffit pas toujours… David souhaite en effet partir avec son troupeau et recherche une petite ferme en montagne (voir l’annonce).

Ce contenu a été publié dans En direct des élevages, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *