Vient de paraître dans la revue La Chèvre : S’installer en races locales c’est possible !

La France métropolitaine et la Corse comptent neuf races locales dont la plupart ont survécu grâce à la détermination d’éleveurs passionnés qui ont cherché à conserver cette biodiversité domestique menacée de disparition ainsi que les systèmes traditionnels associés. Ces races sont finalement encore assez mal connues et souffrent parfois de stéréotypes, ce qui peut être un frein à l’installation. C’est pourquoi les associations de défense de ces différentes races accompagnées par l’Institut de l’élevage, souhaitent créer des références pour montrer que s’installer en race locale et vivre de ce type d’élevage c’est possible !

Lire la suite sur le site de la revue La Chèvre

Si le choix de la race peut parfois être un choix « passion », il ne doit pas être pris à la légère : c’est parfois un point de départ autour duquel se construit le projet en tenant compte des spécificités et des aptitudes de la race, ou bien un choix qui découle d’un projet d’élevage précis, s’appuyant sur la rusticité des animaux par exemple. Il faut garder à l’esprit que n’importe quelle race n’est pas adaptée à n’importe quel système.
Si le choix de la race peut parfois être un choix « passion », il ne doit pas être pris à la légère : c’est parfois un point de départ autour duquel se construit le projet en tenant compte des spécificités et des aptitudes de la race, ou bien un choix qui découle d’un projet d’élevage précis, s’appuyant sur la rusticité des animaux par exemple. Il faut garder à l’esprit que n’importe quelle race n’est pas adaptée à n’importe quel système.
Le système d’élevage doit être pensé et réfléchi en cohérence avec le lieu, les investissements nécessaires et les objectifs techniques et économiques de l’éleveur. Le temps de travail ne doit pas être négligé non plus car ce sont trois compétences que l’éleveur doit maîtriser : l’élevage, la transformation et la commercialisation. L’objectif de production doit enfin être en adéquation avec la race choisie : inutile d’espérer une lactation de plus de 1 000 litres de lait en race locale… Mais d’autres atouts permettent de construire un revenu y compris avec des troupeaux de petite taille. Ainsi, la rusticité et l’autonomie alimentaire permise par le pâturage permettent des économies de fonctionnement (charges d’alimentation, frais vétérinaires, renouvellement moindre grâce à des carrières longues, …). Et parallèlement, la très bonne valorisation des produits (fromages fermiers mais aussi yaourts, savons et produits carnés, généralement écoulés en circuits courts) assure une rémunération tout à fait similaire aux résultats des systèmes fromagers en alpine et saanen suivis dans le cadre des réseaux de références technico-économiques
Le système d’élevage doit être pensé et réfléchi en cohérence avec le lieu, les investissements nécessaires et les objectifs techniques et économiques de l’éleveur. Le temps de travail ne doit pas être négligé non plus car ce sont trois compétences que l’éleveur doit maîtriser : l’élevage, la transformation et la commercialisation. L’objectif de production doit enfin être en adéquation avec la race choisie, même si la rusticité et l’autonomie alimentaire permise par le pâturage permettent des économies de fonctionnement (charges d’alimentation, frais vétérinaires, renouvellement moindre grâce à des carrières longues, …). Parallèlement, la très bonne valorisation des produits (fromages fermiers mais aussi yaourts, savons et produits carnés, généralement écoulés en circuits courts) assure une rémunération tout à fait similaire aux résultats des systèmes fromagers en alpine et saanen suivis dans le cadre des réseaux de références technico-économiques


Pour aller plus loin : téléchargez le référentiel technico-économique des élevages valorisant des chèvres des Pyrénées (ci dessous)

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Revivre l’épopée des chevriers pyrénéens avec Jean Noël Passal !!

Vous l’attendiez tous… le livre de Jean Noël Passal, notre caprinologue préféré, vient de paraître !!! Un livre exceptionnel consacré aux chevriers pyrénéens et s’appuyant sur un travail de recherche non moins exceptionnel qu’il a réalisé pour rassembler les différents documents qui illustrent l’ouvrage !

Les chevriers béarnais et bigourdans ont parcouru les routes de France entre 1870 et 1940 pour traire leurs chèvres sur les plages et dans les rues des villes : Paris, Bruxelles, et même Londres ! Cette aventure unique dans le monde caprin constitue un patrimoine riche à (re) découvrir dans un livre écrit et édité par Jean-Noël Passal, chevrier et membre de la société française d’ethnozootechnie.

Lire la suite sur le site de La Revue La Chèvre qui a consacré un article à cet ouvrage..

Vous pouvez le commander auprès de Jean Noël Passal ou auprès de l’association Chèvre des Pyrénées (244p ; 40€ frais de port compris)


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités, Petites annonces | Laisser un commentaire

La chèvre des Pyrénées était présente au départ du tour de France avec d’autres races pyrénéennes à St Gaudens le 20 juillet (31)

A l’occasion du Tour de France, la communauté de communes de St Gaudens organisait des animations autour des races pyrénéennes le mercredi 20 juillet dans les jardins du Palais de Justice de St Gaudens.

Au programme : exposition d’animaux, dont des chèvres des Pyrénées, et dégustations de différentes viandes dont du chevreau des Pyrénées !!

Merci à la Copyc (IGP Agneaux des Pyrénées) et au Boeuf Gascon Label Rouge pour nous avoir associés à cette fête des Pyrénées

Merci à Claude Soumeillan qui a exposé ses animaux et fourni la viande de chevreau!

Plus d’info sur le site internet de l’office du tourisme de St Gaudens

Publié dans Dernières actualités | Laisser un commentaire

A vendre : 2 border collies (32)

Stéphanie Fenogli vend deux border collies (2 et 5 mois) issues de lignées de travail (sur chèvres vaches et brebis)

Tél : 06.38.47.07.51 (dépt 32)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

Ferme à transmettre (32)

Alain Deguine cherche à transmettre sa ferme qui consiste en un élevage de brebis landaises (et chèvres des Pyrénées) en écopaturage, médiation animale et commercialisation de viande en circuit court.

Il vient d’être récompensé par la Fondation du Patrimoine dans le cadre du Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité animale 2022 (obtention du 3ème prix). Voir ici l’article dédié

Tél : 06.73.87.55.09 (dépt 32)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

Un adhérent lauréat du Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité animale 2022

Alain Deguine, éleveur du Gers, a été récompensé par la Fondation du Patrimoine dans le cadre de son prix pour l’agrobiodiversité, pour un projet centré sur la brebis landaise et destiné à mettre en avant le patrimoine et les écosystèmes de la région, pour une gestion écologique de l’économie locale à travers la brebis Landaise

Pour en savoir plus sur ce prix (et pour postuler l’année prochaine!)

Le détail du projet : une histoire d’Homme et d’animal :

L’histoire d’Alain Deguine est celle d’un amoureux de la nature et des animaux qui, après une longue vie d’aventures et la création d’une ferme agro-touristique dans les années 90, est tombé amoureux du patrimoine local de Cazaubon où il a posé ses valises dans une ancienne ferme. Très sensible aux traditions ancestrales et activiste à sa façon, il crée en 2014 une ferme d’éco-pâturage afin de pouvoir mettre à disposition ses brebis et remplacer les tracteurs pour l’entretien des espaces verts dans la région.

Le projet :

  • Rénover un bâtiment de l’époque médiévale dans le vieux quartier de Cazaubon en vue d’y installer une exposition permanente sur les bienfaits de son élevage sur l’environnement.
  • Mettre en place des animations autour de « la médiation par l’animal » (une heure de détente avec le troupeau)
  • Continuer à livrer toute l’année le supermarché local qui a sélectionné la viande de ses animaux pour la valorisation que l’éleveur leur apporte.

Bon à savoir : Alain Deguine cherche aujourd’hui à transmettre sa ferme à un (des) repreneur(s) motivé ! Contact : 06.73.87.55.09

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Un commentaire

A vendre : 2 boucs pyrénéens nés en 2021 (09)

Laetitia Pelata vend deux boucs pyrénéens nés chez elle en 2021 (père = Richard, origines Gaec des Pléiades).

Tél : 07.81.14.47.93 (dépt 09)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

A vendre : chiot border collie (31)

Martine Dauphin vend des chiots border collie nés en mai.

Tél : 06.20.91.32.99 (dépt 31)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

A vendre : troupeau de chèvres des Pyrénées (66)

Philippe Chevallier vend son troupeau de chèvres des Pyrénées (une cinquantaine de têtes, possibles croisements Rove sur certains animaux)

Tél : 07.82.10.09.60 (dépt 66)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

Accès aux contenus de l’édition 2022 des Journées Techniques Caprines

Les JTC 2022 (Journées Techniques Caprines) se sont tenus fin mars à Marseille : deux jours et demi de visites d’élevage, de découverte de la filière locale, de transfert des connaissances, de partages de résultats, de réflexion commune.

Les contenus sont aujourd’hui en ligne sur le site de l’Institut de l’Elevage. Retrouvez toute l’actualité de la filière caprine française et toutes les thématiques techniques abordées en détail à cette occasion!

Accéder aux dossiers en ligne


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

A vendre : chevrettes pyrénéennes (09)

Aline Marche Dardant vend 6 chevrettes pyrénéennes nées en mars. Le père est Nuts (origine Poissy)

Tél : 07.84.25.46.01 (dépt 09)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

Des chèvres en ville….

https://www.sudouest.fr/pyrenees-atlantiques/pays-basque/insolite-a-bayonne-une-chevre-se-balade-aux-abords-de-la-rue-d-espagne-11238507.php?fbclid=IwAR2cXZ4KW80ObCRf_RpHaxi0Q7NY-7qdkVZdsjjtp0985VWo1uuxsjt1TSk
Publié dans En direct des élevages | Laisser un commentaire

Recherche lot de chèvres des Pyrénées adultes (64)

Marie Loisel recherche un lot de chèvres des Pyrénées adultes (minimum 10 têtes) dans le cadre d’un projet d’installation en production fromagère.

L’acquisition d’un petit troupeau lui permettrait d’avoir accès dès cette année à un espace test (de type pépinière pour projets agricoles) pour préparer son installation.

Tél : 07.83.91.47.58 (dépt 64)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

A vendre : 2 boucs pyrénéens (09)

Martine et Taliésin Lopez vendent deux boucs pyrénéens de un et deux ans

Tél : 06.26.48.03.33 – laisser un message, réseau aléatoire (dépt 09)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

A vendre : 2 jeunes boucs de l’année (09)

Corine Ajas vend deux jeunes boucs de l’année,

  • Titan fils de Pépite et de Manu
  • Théo fils de Olympe et Manu

Tél : 06.19.51.89.06 (dépt 09)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

A vendre : quelques chèvres des Pyrénées certifiées AB (09)

Idriss Delanghe vend quelques chèvres des Pyrénées certifiées bio (elles ne sont pas en lactation)

Tél : 06.45.29.07.83 (dépt 09)


Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire

Carnet Noir

Nous apprenons avec émotion le décès de Laurent Avon, défenseur passionné des races à petits effectifs…. L’Institut de l’Elevage a publié un hommage à ce grand homme de terrain

Une image contenant herbe, extérieur, arbre, vache

Description générée automatiquement
Crédit : 1976 -Alpage de Mille – Val de Bagnes -Valais – photo René Gex-Fabry

Laurent Avon, personnage atypique, aura profondément marqué le monde des races à très petits effectifs.

Son arrivée parmi nous illustre bien sa personnalité. En 1976, en visitant un élevage de Villard de Lans sur le plateau du Vercors, Jean-Maurice Duplan, chef de la Section Amélioration Génétique de l’ITEB, rencontre Laurent Avon, qui lui fait part de son grand intérêt pour les races en danger. Le Ministère, sur proposition de Jean-Maurice Duplan, venait justement de décider de réserver 0,5% des crédits génétiques à la conservation. Laurent, licence de droit en poche, partait chaque été en Suisse pour garder les vaches d’Hérens en alpage. Intrigué par ce « hippie en jean » (sic), Duplan lui demande « et le reste du temps, que faites-vous ? ». « Je suis disponible » lui répond Laurent. Et ainsi, Laurent a commencé à l’ITEB comme « travailleur saisonnier », chaque hiver, pour rechercher et recenser les derniers éleveurs détenteurs de ces races. En 1980, il intégrera l’ITEB à temps plein.

Par ses tournées de recensement, dans les vallées alpines ou pyrénéennes, dans les marais de l’Ouest ou dans les monts d’Auvergne, Laurent a créé du lien entre les éleveurs détenteurs de ces races reliques, qui, isolés, ne se connaissaient pas toujours. Il leur a ainsi permis des échanges d’informations et d’animaux. Ces races n’étaient généralement pas disponibles à l’insémination, les éleveurs utilisaient la semence de taureaux d’autres races, contribuant à accentuer le déclin de ces populations. L’urgence de Laurent était donc aussi de repérer les derniers taureaux existants, et de convaincre les éleveurs et la coopérative locale d’insémination de collecter quelques centaines ou milliers de doses de semence. Ce sont ainsi quelques centaines de taureaux qui ont pu être collectés grâce à son travail et qui sont toujours utilisés aujourd’hui par les éleveurs pour permettre la pérennisation et le développement de nombreuses races.

La passion de Laurent pour la sauvegarde de ces races n’avait pas de limite, allant jusqu’à racheter lui-même des vaches destinées à l’abattoir, et les placer ensuite en pension chez des éleveurs de sa connaissance. Au milieu des années 1980, c’est une douzaine de races minoritaires qui font ainsi l’objet de programmes de conservation, devenus pour certains des « programmes de relance ». Le démarrage des programmes s’est échelonné sur plus 10 ans, de 1975 à 1987 dans un premier temps, avec un dernier plan démarré en 1997 pour la Saosnoise. Laurent a ainsi initié les programmes de conservation en races Armoricaine, Béarnaise, Casta, Ferrandaise, Froment du Léon, Lourdaise, Maraichine, Mirandaise, Nantaise, Saosnoise et Villard de Lans. Sa connaissance profonde du terrain a aidé à la construction d’initiatives dans d’autres espèces comme la chèvre des Fossés ou encore, le chien berger d’Auvergne.   

Handicapé dans sa mobilité depuis une dizaine d’années, il conservait une passion pour cette œuvre de sauvegarde. Il nous a quitté en ce mois de mai 2022, en allant visiter 2 élevages de race Villard de Lans, race à laquelle il était attaché depuis son enfance.

La diversité actuelle des races françaises doit beaucoup à ce membre fidèle de la Société d’Ethnozootechnie.

Adieu Laurent

Les obsèques auront lieu à Tournon sur Rhône, au nord de Valence le samedi 21 mai prochain à 11h.

Une adresse mail a été créée pour recueillir les messages destinés à sa famille : ensouvenirdelaurentavon@gmail.com

Idele avec l’aimable contribution de Pierre-Louis GASTINEL

Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Vient de paraitre : la version numérique de l’ouvrage Histoire des régions caprines françaises

Ouvrage collectif coordonné par Martine Napoléone, Frantz Jénot, Bernard Leboeuf et Jean-Claude Le Jaouen, co-édité par l’INRAE et la Société d’Ethnozootechnie, 313 pages.

Histoire des régions caprines françaises, entre internationalisation et localisation, modernité et tradition met en perspective la diversité des trajectoires singulières des régions caprines de France métropolitaine pour en découvrir des composantes communes riches d’enseignement pour l’avenir.

Une première partie retrace les grandes transformations de la France rurale, de l’agriculture et de l’élevage depuis les années 1950. Trois époques sont abordées (la fin de la paysannerie; la modernisation mais aussi le retour à la terre dans certaines régions; l’époque actuelle marquée par un double mouvement de globalisation des échanges et de territorialisation des activités et des produits).

Une seconde partie invite au voyage dans les principales régions caprines de France métropolitaine.  Pour chaque région les auteurs retracent les étapes des transformations des activités caprines dans les territoires et les facteurs qui ont joués sur ces recompositions. Ils mettent l’accent sur la façon dont les dynamiques agroindustrielles et les filières longues ou au contraire de pérennisation de la production fermière et des circuits courts ont influencé (ou non) les transformations dans les régions. 

En partie trois, une discussion transversale aux chapitres régionaux termine l’ouvrage, et met en perspectives 6 enjeux pour le futur en lien avec la durabilité des systèmes de production-transformation à la croisée desquels se dessinent l’avenir des activités caprines laitières et fermières.

Lien pour Ouvrir l’ouvrage en ligne sur le site HAL

Lien pour charger le flyer donnant accès directement aux chapitres de l’ouvrage: https://collaboratif.cirad.fr/alfresco/s/d/workspace/SpacesStore/c1b830bb-78be-40f0-8f0b-19e8e623d2b7?attach=true Le téléchargement est libre et gratuit.


Publié dans Bon à savoir, Dernières actualités | Laisser un commentaire

Fête de la chèvre des Pyrénées au Pays Basque le 15 mai 2022

La première édition de la fête dédiée à la chèvre pyrénéenne au Pays Basque sera organisée le dimanche 15 mai aux halles de Saint-Jean-de-Luz (10h-16h).

Venez rencontrer les éleveurs du groupe Ahuntz Pirenaika qui travaillent depuis deux ans à la promotion de la race pyrénéenne au Pays basque avec l’appui de EHLG.

Au programme :

  • Présentation de chèvres des Pyrénées
  • Marché de producteurs (savons, fromages, lait, etc…)
  • Vente à emporter de plats concoctés sur place par plusieurs chefs à base de viande de chevreaux, et de lait de chèvre, à déguster sur place!

Contact : 06.31.41.06.40

Publié dans Dernières actualités | Laisser un commentaire

A vendre : bouc pyrénéen adulte (09)

Miguel barbosa vend le bouc Zoulou né chez E Janin en 2017 (cf fiche BlablaBouc)

Tél : 06.75.78.94.11 (dépt 09)

Publié dans Petites annonces | Laisser un commentaire